Site privé indépendant

Véhicules de location
Femme signant un contrat avec un concessionnaire

Certaines personnes ne possèdent pas de voiture. Toutefois, la vignette Crit’Air vous concerne si vous décidez d’en louer une. En effet, les véhicules de locations peuvent aussi nécessiter l’apposition d’une vignette Crit’Air. En effet, le but de cette dernière est aussi de pousser les consommateurs à louer des véhicules plus propres. Il est légitime de se questionner sur la personne à qui incombe la responsabilité du certificat de qualité de l’air, les sanctions ainsi que les réglementations spécifiques concernant les véhicules de location.

À quoi sert la vignette Crit’Air pour les véhicules de location  ?

La vignette Crit’Air sert à mesurer l’impact écologique de votre véhicule. Elle favorise les automobiles moins polluantes en leur accordant le droit de circuler dans les zones à mobilité réduite et pendant les pics de pollution en cas de circulation alternée. Il existe 6 catégories de vignettes qui prennent chacune en compte des critères tels que le type de véhicule, le type d’énergie consommée et sa norme Euro. Dans le cadre de la location d’un véhicule, voici la classification pour les véhicules utilitaires légers :

Et les voitures particulières :

La vignette Crit’Air est-elle obligatoire pour les véhicules de location ?

Au même titre que les véhicules particuliers, les voitures de location ne peuvent circuler durant les pics de pollution et dans les zones à faible émission mobilité sans leurs vignettes. En effet, ils doivent eux aussi justifier de leur impact écologique. Dans ces conditions, le certificat de qualité de l’air est donc aussi obligatoire pour ces véhicules.

Qui doit apposer la vignette Crit’Air ?

De surcroît, depuis le 1er janvier 2020, les loueurs et vendeurs de véhicules neufs ont l’obligation d’afficher les vignettes Crit’Air correspondant au véhicule mis en vente ou en location. Cet affichage doit être présent sur le pare-brise de la voiture et sur leur site internet. Néanmoins, bien que dans le cadre d’une location la plupart des concessionnaires fournissent la vignette avec le véhicule, ils n’y sont pas obligés ni lors d’une vente ni lors d’une location.

Quelles sanctions ?

Dans le cas où l’utilisateur du véhicule ne respecterait pas les règles que lui impose sa vignette, il encoure des sanctions. En effet, si vous circulez dans une zone à faible émission mobilité ou un jour de circulation différenciée sans autorisation, vous risquez une amende forfaitaire de 68 €. Cette amende est évidemment à régler par le locataire de la voiture.  

Quitter la version mobile