Véhicules rétrofités
Véhicule rétrofité traversant un bois

Depuis le 3 avril 2020, il est possible pour le propriétaire d’un véhicule essence ou diesel de faire remplacer le moteur de leur véhicule par un moteur plus propre et produisant moins particules fines et d’oxyde. Le certificat de qualité de l’air prend aussi en compte le rétrofit d’un véhicule. En effet, un véhicule rétrofité peut bénéficié d’un surclassement Crit’Air, nous vous expliquons dans quelles mesures.

Qu’est-ce qu’un véhicule rétrofité ?

Afin de réduire ou d’éliminer les émissions nocives d’un véhicule, son propriétaire peut procéder au rétrofit. Le rétrofit consiste à remplacer le moteur essence ou diesel par un moteur électrique à batteries ou à hydrogène.

Quels véhicules peuvent bénéficier du rétrofit ?

Tous les véhicules ne sont pas éligibles à ce procédée. Dans ces conditions, seul ces types de véhicule peuvent bénéficier du rétrofit :

Quelles sont les conditions à respecter lors d’un rétrofit pour rester aux normes ?

La réalisation du rétrofit nécessite l’intervention d’un professionnel homologué auprès de l’Union Technique de l’Automobile, du motocycle et du cycle (UTAC).  Ce dernier suit un cahier des charges strictes se basant sur la règlementation française. Par ailleurs, votre véhicule doit correspondre à certains critères pour que le rétrofit soit aux normes :

  • Le moteur doit être de puissance équivalente à celle de votre moteur thermique d’origine;
  • Le poids ne doit pas varier de plus de 20% après modification de la voiture;
  • Le rétrofit électrique n’est possible qu’avec une alimentation d’un moteur issue d’une batterie de traction ou d’une pile à combustion d’hydrogène.

Il est à noter que le professionnel auquel vous faites appelle doit obligatoirement être établi en France et habilité par les fabricants de kits rétrofit.

Avec quels dispositifs et quels véhicules peuvent bénéficier d’un sur classement ?

La vignette Crit’Air confère certains avantages au véhicule propre. Pour en profité, vous devrez déclarer le rétrofit ou le dispositif post équipement réduisant les émissions de votre moyen de transports. En effet, votre véhicule peut alors bénéficier d’un sur classement s’il est équipé de ces dispositifs :

  • Le filtre à particule ;
  • Les systèmes de réduction catalytique sélective.

Ces deux dispositifs visent à rendre moins polluants votre véhicule et concerne plus de moyens de transports que le rétrofit. En effet les véhicules qui peuvent bénéficier de ses dispositifs sont :

  • Les camions, autocars et autobus équipés d’un moteur à allumage par compression
  • Les voitures ou camionnettes équipés d’un moteur à allumage par compression et réceptionnés comme des véhicules lourds au titre des émissions polluantes ce qui comprend les véhicules poids lourds appartenant à une norme Euro.

Quelle influence sur le certificat de qualité de l’air ?

Le certificat de qualité de l’air attribué à votre véhicule rétrofité dépend de sa norme Euro d’origine et de la norme euro du dispositif installé :

Comment demander le surclassement de votre véhicule rétrofité ?

Afin de demander le sur classement de votre véhicule rétrofité, vous devez respecter certaines étapes. Il vous faudra tout d’abord compléter sur le site la déclaration d’installation d’un dispositif post équipement de traitement des émissions polluantes. Vous devrez aussi remplir le tableau de recensement des véhicules et de fournir les pièces justificatives. Après l’envoi du dossier, une vérification des pièces a lieu avant validation ou non de l’éligibilité du dispositif. Après validation de l’équipement, l’usager peut ensuite demander sa vignette Crit’Air.

Quitter la version mobile